Mélanie Erhardy

Auteur, Illustratrice et Peintre

Contes & Comptines

Voici quelques extraits de contes et comptines:



UNE MAISON TOMBEE DU CIEL

Une limace qui veut faire le tour du monde rencontre, un jour, un escargot.

-Ma pauvre cousine, dit l’escargot, qu’as-tu fait de ta maison ?

-Je viens de la vendre ! Répond la limace.

Elle ment. A vrai dire, elle n’a jamais eu de maison.

-Pas de maison, pas de soucis ! Ajoute-t-elle..

On se porte mieux sans maison sur le dos.

-Ca se discute, dit l’escargot. Moi, personnellement…

Tout en bavardant, l’escargot et la limace font quelques pas ensemble.

Le chemin qu’ils suivent ne fait pas tout à fait le tour du monde. Il fait juste le tour d’un marronnier.

C’est un chemin bien dangereux en cette saison, car on est en automne et les marrons sont mûrs.

Plok ! En voilà un qui tombe en plein sur la coquille de l’escargot.

- Catapulte et catastrophe ! crie celui-ci. Et vite, il se réfugie dans sa coquille.

Mais la limace, elle, poursuit son chemin courageusement. Et comme casque de protection, elle se coiffe d’un liseron.

Bien entendu, cela ne la protège pas lorsque, à son tour, un marron lui tombe dessus.

- Au secours! On m’assomme ! gémit la limace en se frottant la tête.

- Silence ! sifflent quelques criquets agacés. Nous devons accorder nos violons.

Déçue par tant d’indifférence, la limace reprend sa route.

Chemin faisant, elle redresse un scarabée étourdie qui s’était trouvé sur le dos.

Elle fait des massages à une chenille qui s’est tordu ses chevilles.

Puis elle veille auprès d’un papillon de nuit qui a peur du noir.

Je suis une bonne âme ! dit la limace.

Et en plus, j’ai réussi le tour du monde!

En vrai, elle a, tout juste, fait le tour du marronnier.

Ainsi, une fois de plus, elle se trouve nez à nez avec l’escargot. Ou plutôt, avec sa coquille.

Au fond, un pavillon comme celui-ci me plairait bien, se dit-elle.

Elle frappe au parois.

- Mon cher cousin, Es-tu là ?

- Non ! répond l’escargot qui déteste les visites.

A ce moment là, une bogue s’écrase à côté.

Bang !

-Qu’est-ce que c’est que ce vacarme ? s’écrie l’escargot, le nez dehors.

-C’est ma maison qui vient d’être livrée ! répond la limace qui est vive d’esprit.



UN ŒUF A LA COQUE


Maître Coq, se promenant dans un pré, tombe un jour, sur une balle de golf.

Maître Coq ne connaît pas le golf.

-Voilà un œuf égaré ! dit-il. Il faut s’en occuper.

A ce moment-là s’approche le chien Balourd.

-Prudence ! dit Maître Coq. Ce Balourd risque de prendre mon œuf pour un os.

Il vaut mieux le cacher.

Et prestement, il s’assoit dessus.

-Bonjour Maître ! dit Balourd. Que fais-tu là, assis au beau milieu du pré ?

-Je ponds, répond le coq.

-Menteur ! rit Balourd. Un coq ne sait pas pondre. Fais voir un peu ce que tu caches !

Maître Coq se lève et montre l’œuf qui ne l’est pas.

-Bigre ! s’exclame Balourd en secouant la tête. Un coq qui pond, ce n’est pas normal.

Et il s’en va tout éberlué.

Arrive le chat Farfelu.

-Prudence ! dit Maître Coq. Ce Farfelu risque de prendre mon œuf pour un jouet.

Et prestement, il s’assoit dessus.

-Bonjour, Maître ! dit Farfelu. Que fais-tu là, assis au beau milieu du pré ?

-Je ponds, répond le coq.

-Menteur ! Rit Farfelu. Un coq ne sait pas pondre.

Fais voir un peu ce que tu caches !

Une fois de plus, Maître Coq se lève et montre l’œuf qui ne l’est pas.

-Soit ! dit le chat. Tu as donc pondu un œuf.

Mais puisque c’est fait, tu peux t’en aller à présent.

-Certainement pas ! dit le coq en se rasseyant. Je dois couver maintenant.

-Bigre ! dit le chat en secouant la tête. Un coq qui pond et qui couve, ce n’est pas normal.

Et il s’en va, tout éberlué.

Arrive l’ânon Glouton.

Prudence ! dit Maître Coq. Cet ânon risque de prendre mon œuf pour un bonbon. Il vaut mieux l’enlever, vite fait.

Et vivement, il le prend sous son aile.

-Hein Maître ! Crie l’ânon Glouton. Où vas-tu avec ton gros bonbon ?

-Un bonbon ? Pas du tout ! C’est mon œuf que je tiens au chaud sur mon cœur.

-Bigre! dit l’ânon. Un coq avec un œuf sur le coeur, ce n’est pas normal.