Mélanie Erhardy

Auteur, Illustratrice et Peintre

Comptines

comptine

Extrait de “GRAND-PERE EN   26 portraits”


A


Grand-père est aimable,

agile bien qu’arthritique,

amateur d’ airs classiques,

et critique de politique à table.

Grand-père déploie

des allures angéliques.

Un air amusant et  câlin ;

mais pas à huit heure du matin !


B


Il n’a plus de cheveux sur la tête.

Les cheveux de grand-père sont descendus

et devenus barbichette ;

bosquet pointu, un peu biscornu,

fleurant bon la lotion de toilette.

Sa barbe bizarre lui sert bien de doudou.

Mais quelle barbe, pour faire des bisous !


D


-La femme idéale sait se taire,

dit grand père.

Elle est double et unique :

dame de cœur et dame de pique !

Beauté divine,

drôle et câline,

active, mais pas trop,

qui jamais ne domine

mes brillants à-propos.

———————————————————

Extrait de “RIMES LOUP-PHOQUES de A à Z”


A


Une araignée de musée

d’un Apollon s’amourache

de deux mille ans son aîné !


L’araignée cache

sous une toile artistique

sa frimousse antique,

et l’excroissance nasale.


Hélas allergique au public

l’araignée tombe chaos.


Un aspirateur en cavale

arrive

et l’avale.


B


Un boeuf bougrement baraqué

braqua un benêt bijoutier.


Baba, le brave bonhomme

blêmit et tomba dans les pommes.


Beurk! fit le bœuf, bouche bée.

Et privé de rival, il prit son arsenal

pour braquer la boutique d’à côté


—————————————————————

Extraits de “Le temps conté en comptines


L’Année


Le mois de janvier

A froid aux pieds.

Le petit février grelotte.

Mars trotte en bottes.

Avril joue des tours.

Mai, brin d‘amour.

L’élégant juin

Embaume de jasmin.

Juillet cabriole.

Août somnole.

Septembre accourt

Pour reprendre l’école.

Octobre sourit.

Novembre noircit.

Et décembre allume les bougies.


La Semaine


Lundi vit dans la lune.

Mardi lui rit au nez.

Mercredi prend une prune.

Jeudi casse les pieds.

Vendredi tombe des nues.

Samedi perd la tête.

Mais dimanche,

malgré sa nuit blanche,

montre une mine chouette.